Les Hétéens - Histoire d'un empire oublié
20,85 €
Archibald Henry SAYCELes Hétéens ou Hittites vivaient en Anatolie (Asie Mineure) vers 2000 av. J.-C. Leur royaume principal, le Hatti, leur a donné leur nom ainsi que celui de leur capitale, Hattusan. Cette civilisation, ignorée jusqu’au 19e siècle, fut pourtant prépondérante dans cette partie du monde depuis les derniers siècles du troisième millénaire jusque vers l’an 1000 av. J.-C. La compréhension de son écriture a dévoilé l’histoire de ce peuple et ses nombreuses rivalités avec l’Égypte ont laissé autant de témoignages qui prouvent son importance. Archibald Henry Sayce était un Assyriologue et linguiste anglais. Précurseur dans ce domaine, il enseigna à l’Université d’Oxford et contribua à de nombreux articles de la revue Encyclopedia Britannica.
Les Skawinski et la viticulture en Médoc
20,85 €
François JOUISONNé en Pologne, Pierre Skawinski n’a que 18 ans lorsqu’il s’engage dans l’armée polonaise afin de lutter contre l’oppresseur Russe. À la fin de l’insurrection, il quitte son pays pour rejoindre la France. En 1838, il entre à l’école d’agriculture de Grignon et devient régisseur du château de Razay en 1840. En 1847, il est appelé par Jean Pierre Pescatore, financier, botaniste, esthète et mécène, pour lui confier l’administration du château Giscours qu’il vient d’acquérir dans le Médoc. Il y restera jusqu’en 1895. Pierre Skawinski et ses trois fils, Théophile, Charles et Paul, régisseurs de prestigieuses propriétés viticoles médocaines, vont insuffler un vent nouveau d’idées, d’innovations, de transformations et d’améliorations dans la culture de la vigne. Très documenté et illustré de nombreuses photographies, cet ouvrage retrace fidèlement l’épopée extraordinaire de cette famille hors du commun qui a contribué au développement et au perfectionnement de la viticulture dans le Médoc au XIXe siècle et dans la première moitié du XXe.
Architecture Militaire
18,01 €
Passionné par l’architecture et l’histoire du Moyen Age, Eugène Viollet-le-Duc a non seulement restauré des châteaux et monuments magnifiques, tels que Notre-Dame-de-Paris, le château de Pierrefonds, la cité de Carcassonne, etc, mais a également laissé de nombreux écrits. Travailleur acharné, dessinateur hors pair, écrivain passionné et prolifique (Dictionnaire raisonné du mobilier français, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, etc.), E. Viollet-Le- Duc a agrémenté ses textes de très nombreuses et magnifiques illustrations représentant les sites décrits mais également les situations historiques telles que les sièges des châteaux-forts, les divers armements et armures utilisés, etc. L’ouvrage que nous proposons ici est un véritable livre d’histoire. Bien écrit, magnifiquement illustré, historiquement très documenté et agrémenté de nombreuses notes historiques, cet Essai sur l’architecture militaire comblera les amateurs du genre.
CHEVALERIE
9,48 €
Noblesse, fidélité, honnêteté, valeurs, piété, telles sont les hautes vertus de la Chevalerie au Moyen âge. Le Chevalier était avant tout un militaire obéissant à des codes stricts. Toutefois ces valeurs variaient selon les pays et confondaient souvent féodalité (possession territoriale, droit) et code d’honneur (gloire et noblesse du cœur). Bien que reconnue pour son principe d’égalité devant l’honneur, la Chevalerie avait aussi ses ennemis car son pouvoir déplaisait à beaucoup de personnes. L’esprit chevaleresque a donné une autre dimension aux duels, aux tournois et aux passes d’armes car il y ajoutait la gloire. Mais l’arrivée des armes à feu a précipité la Chevalerie dans l’oubli ; les châteaux forts ne résistaient plus aux bombardes et autres bouches à feux et l’homme s’est trouvé d’autres héros.
L'angélus des Appalaches
21,80 €
En 1763, la fin du Canada français fragilise la présence anglaise en Amérique du Nord. L’Angélus des Appalaches est le récit biographique d’un homme aventureux, parti du New Jersey, qui sut rassembler autour de son clan le peuple du futur État du Mississippi, hostile à l’idée de devenir américain. Le Parti du Peuple favorisa vers 1890 l’émergence du populisme qui réapparaît lorsque l’Amérique se sent menacée. De manière paradoxale, l’une de ses racines déjà ancienne se trouve dans la zone des plantations de coton opposée à son annexion par les États-Unis en 1798, dont les conflits à propos de l’influence respective des élites et du peuple dans une démocratie sont toujours d’actualité aux USA et ailleurs dans le monde. Philippe Rouen nous dévoile un pan méconnu de l’histoire américaine, découvert dans la descendance d’un huguenot cévenol issu de sa parentèle, ayant gagné l’Amérique en 1687.
L'Algérie au 16e siècle
20,85 €
Cet ouvrage clair et richement documenté retrace l‘extraordinaire épopée de la naissance et de la montée en puissance de l’état d’Alger face à l’empire des Habsbourg et à la monarchie française. Dès l’origine, son régime d’allure républicaine et son organisation sociale égalitaire et ouverte attiraient l’attention ; les observateurs étaient frappés par « l’esprit démocratique et l’absence de hiérarchie sociale qui caractérisait Alger » (Sir Godfrey Fisher) ; pour d’autres c’était « l’endroit sur terre où tout était possible, endroit où l’esclave ou le défavorisé pouvait atteindre la fortune et le pouvoir militaire et politique jusqu’à un niveau absolument impensable dans sa société d’origine » (Mercedes García Arenal). Cette réputation se répandit et très tôt des milliers d’Européens vinrent volontairement se faire Algériens en se convertissant à l’islam. C’est la vie et les combats des hommes et des femmes de ce peuple que ce livre raconte. Il aborde aussi les relations franco-algériennes, passionnelles, faites d’alliances et de conflits, instaurées dès cette époque ; il permet enfin au grand public et aux spécialistes de prendre connaissance de certaines données historiques obstinément occultées ou déformées par l’historiographie dominante occidentale. Rachid Zater est officier en retraite de l’armée algérienne. Cet ancien médecin inspecteur régional, chargé de cours à l’École Supérieure de Santé Militaire et conférencier à l’École Supérieure d’Administration Militaire est également chercheur en histoire méditerranéenne et diplômé en droit international humanitaire et droit des conflits armés.
Donjons et Forteresses
9,48 €
Le nombre de châteaux en ruines ou restaurés sur notre sol français est très important et sont autant de témoignages de luttes, de conquêtes et de désastres humains dans notre pays. Qu’ils soient une forteresse, une cité fortifiée ou même un donjon, ils traduisent le même besoin vital de l’homme de se protéger contre les diverses agressions et d’étendre la puissance de sa maison. Longtemps le château sera le point de départ des guerres, le dernier refuge, le poste de commandement, la cour politique, la justice ; il synthétisera, à lui tout seul, tous les organes du pouvoir et sera une pièce maîtresse utilisée par les hommes depuis le monde romain. S’appuyant sur de nombreuses illustrations, l’auteur dresse un panorama de l’évolution de ces constructions, détaillant et expliquant certains principes architecturaux traduisant toujours l’adéquation des demeures seigneuriales avec l’époque en cours. De nombreuses gravures pleine page dessinées par Eugène Viollet-Le-Duc complètent l’ensemble.
Modes et Costumes
9,48 €
Les transformations qui s’opèrent dans les costumes des peuples ne sont jamais produites par l’effet d’un caprice ou d’une fantaisie, car elles reflètent l’évolution des sociétés et des idées. A travers la mutation vestimentaire, celle des usages et des mœurs transparaît en filigrane, révélant les enjeux majeurs des époques belliqueuses ou pacifiques. Illustré de nombreuses gravures, cet ouvrage met en évidence l’attrait des hommes pour adapter leurs vêtures à leur environnement, le changement étant souvent provoqué par des nécessités pratiques. Une autre façon d’aborder l’Histoire...
Corporations des métiers
9,48 €
Au Moyen Âge, les métiers étaient regroupés en corporations très puissantes, proches du pouvoir en place et participant de près à la vie économique et politique. Elles étaient le poumon économique du royaume. Cet ouvrage très illustré raconte leur développement et leur rapport avec la puissance politique du moment. Une description détaillée des bannières des corps de métiers accompagne cette «histoire des professions» et donne une idée précise de cette force en France.
Armurerie
9,48 €
Voici un ouvrage captivant sur l’évolution des armes offensives et défensives du moyen âge. La première partie décrit les progrès successifs des habits des soldats, de la constitution des armures, leur allègement, leur confort et leur raffinement, chefs-d’œuvre de ciselure. De magnifiques gravures agrémentent leur description. La seconde partie du livre traite de l’apparition des armes à feu portatives, appelées canons à mains, bâtons de feu… et la chronologie de leurs améliorations au fil du temps. Avec une grande clarté, l’auteur décrit les détails techniques qui ont contribué à leur perfectionnement. Sous les traits d’une esquisse historique, il s’agit ici d’une étude sérieuse et documentée sur l’armurerie de la France, pays de la Chevalerie : un livre d’histoire simple et très intéressant pour les petits et les grands. Félicien de Saulcy (1807-1880). Polytechnicien spécialisé dans l’application de l’artillerie et du Génie, professeur de mécanique, conservateur du Musée de l’artillerie de Paris.
Architecture civile et militaire
32,23 €
L’Architecture civile et militaire est un ouvrage précurseur du XIXe siècle, l’un des tout premiers à classifier manoirs, façades de maisons, châteaux forts, et à organiser l’histoire de l’architecture en périodes chronologiques. Au fil des pages et des images omniprésentes, le lecteur traverse l’histoire de la France et perçoit l’empreinte monumentale, extraordinaire, qu’ont laissée les bâtisseurs du Moyen-Âge. La plupart de ces bâtiments ont depuis longtemps disparu et pourtant, ils revivent sous nos yeux l’espace d’un instant. Quelle richesse créatrice, quel témoignage merveilleux de notre passé ! Les châteaux en ruines à l’époque de l’auteur, entièrement restaurés ou définitivement démolis de nos jours, donnent un aperçu de la vie de nos ancêtres. Cette Architecture civile et militaire fait partie d’un immense corpus écrit par Arcisse de Caumont (1801-1873). Plus de trente volumes à son actif et une participation active à plus de deux cents autres donnent une idée de son talent prolifique d’écrivain, de chercheur et d’érudit. Un ouvrage magnifique comprenant plusieurs centaines de gravures.
La croisière du ginseng
18,01 €
Deuxième volet du destin incroyable de la famille Pintard, La croisière du ginseng traite de la circumnavigation de cette racine depuis la découverte de son usage en Asie par le jésuite avignonnais Pierre Jartoux jusqu’à son exportation vers Canton par les Américains afin de pallier à la raréfaction du ginseng coréen et développer leurs relations commerciales avec la Chine. La parentèle Pintard eut une action prépondérante dans ce commerce au point d’inscrire définitivement son action dans l’histoire américaine par des entreprises qui ont donné leur nom par la suite à des aventures humaines et scientifiques contemporaines de premier plan. La taxation des marchandises importées dans les colonies britanniques d’Amérique favorisa la fraude à la douane de mer. Les descendants d’Antoine Pintard, huguenot originaire de Lozère dont l’aventure magnifique a été retracée dans Les laboureurs d’Amérique, ont participé à la contestation du système mercantile à partir de New York avant sa remise en cause définitive lors de la guerre d’Indépendance américaine. Son petit-fils, Isaac Van Dam, en fût l’un des acteurs majeurs aux Antilles, son parcours historique étonnant trouvant sa source dans la vie aventureuse de son grand-père paternel, Rip Van Dam, figure emblématique et rebelle de New York. Philippe Rouen nous dresse ici un tableau surprenant des quais de New York aux 18e siècle dont les activités, pas toujours licites, ont contribué à la naissance des États-Unis d’Amérique. Leur extension dans le reste du monde et sur les quais de Canton met en scène des personnages étonnants, huguenots bien souvent, qui ont joué un rôle primordial lors d’évènements historiques américains où on ne les attendait pas.